Guide Télétravail Québec
Type de contenu
Dossier Ergonomie

Plus consultés

1

5 mythes sur l’ergonomie déboulonnés

Dossier Ergonomie
-
1 novembre 2021
2
3

Productivité et ergonomie au menu des ateliers en ressources humaines

Dossier Ergonomie Ressources humaines
-
18 février 2021

Quel avenir pour les espaces de travail après la pandémie?

18 octobre 2021

Entre télétravail et travail hybride, les gestionnaires et les patrons se voient parfois obligés à réaménager les espaces de travail. Même dans un avenir où la crise sanitaire sera dernière nous, de nouvelles mesures seront à prendre en compte.

Quelles recommandations pour le retour au bureau?

En date du 1er octobre 2021, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) recommandait notamment ce qui suit pour un retour au bureau sécuritaire :

  • Privilégier le télétravail lorsque le poste le permet.
  • Limiter le nombre de personnes présentes dans le milieu de travail.
  • Faciliter le rassemblement de petites équipes stables sur une longue période pour limiter les interactions.
  • Assigner les mêmes postes de travail aux mêmes travailleurs autant que possible.
  • Réorganiser les espaces et les activités pour faciliter la distanciation physique minimale de deux mètres.
  • Porter un masque de qualité dans le cas d’interactions à moins de deux mètres, surtout lorsqu’une barrière physique de qualité ne peut être installée, etc.

Des employés préoccupés par le retour au bureau

Si l’application des mesures n’est pas possible pour toutes les entreprises, il est clair néanmoins qu’une réorganisation de l’espace de travail s’impose pour respecter ces recommandations. Par contre, les employés ont eux aussi certaines attentes. En collaboration avec la Chambre de commerce du Montréal métropolitain et du Gouvernement du Québec, la firme Léger a questionné des travailleurs de bureaux à ce sujet.

Ainsi, dans le Vaste sondage pour le retour des travailleurs au bureau, Série Retour dans les tours, Faits saillants – 2 septembre 2021, les répondants ont indiqué qu’ils aimeraient entre autres que les aspects suivants soient améliorés :

  • Une meilleure qualité de l’air (52 %);
  • L’ajout de portes sans contact (42 %);
  • Plus de distance entre les bureaux (postes de travail) (39 %);
  • Des salles de bain sans contact (35 %);
  • Des stations de lavage des mains (31 %);
  • Des ascenseurs sans contact (28 %);
  • Des plexiglas entre les bureaux (postes de travail) (26 %).

L’avenir des bureaux : une question de mobilier, mais pas seulement

« Il y a d’abord une question de gestion d’horaire et de flux de circulation », selon Patrick Vincent, ergonome certifié et président de Vincent Ergonomie.

« La distanciation physique, les barrières telles que des panneaux de plexiglas, le port du masque à moins de deux mètres, les bureaux fermés, sont des stratégies pour réaliser la cohabitation sécuritaire dans les bureaux. »

Pour l’ergonome certifié, pour autant qu’on implante ou qu’on suit le plus près possible les recommandations, il n’y a pas à proprement dit de grands défis pour le retour au travail en matière de mobilier. « Le problème est plutôt en ce qui a trait au “goulot d’étranglement”, c’est-à-dire la même heure d’arrivée, de dîner et de pause pour tous, les circulations… », soulève Patrick Vincent.

Selon lui, la réflexion sur la manière de réaménager les espaces de travail devrait être menée en considérant la gestion hybride comme argument de rétention des employés. « Dans les secteurs où le télétravail a été largement adopté, je crois qu’il serait bon que les dirigeants s’interrogent à savoir ce que l’entreprise perd en permettant le télétravail et ce qu’elle gagne à ramener son personnel au bureau. La réflexion doit faire partie d’une analyse plus large qui touche la culture d’entreprise », mentionne Patrick Vincent.

Se pencher sur les besoins des employés

Sur la question de l’avenir des bureaux, les besoins et les avis des employés pèsent lourd. Par exemple, beaucoup de répondants de l’enquête menée par la firme Léger ont indiqué que la perte d’esprit d’équipe (43 %) et l’isolement social (39 %) étaient des enjeux auxquels ils étaient confrontés. Dans cette optique, il serait donc judicieux de viser un « aménagement sécuritaire qui favoriserait le travail d’équipe et qui aiderait à développer ou à maintenir l’esprit de collaboration », explique l’ergonome.

Par ailleurs, même si l’heure est à réfléchir à rendre les bureaux plus attrayants et toujours aussi sûrs pour les employés, les dirigeants et les gestionnaires devraient continuer à s’assurer que leur personnel en télétravail est bien installé. « Les obligations en santé et sécurité demeurent pour les gestionnaires. Mais au-delà de cela, il s’agit d’une bonne pratique que de prendre soin de ses employés en s’assurant, notamment, que leur espace de travail à la maison est adapté », résume l’ergonome.

Quelques ressources sur les lignes directrices à suivre


Patrick Vincent
Patrick Vincent – Vincent Ergonomie

Ergonome certifié, DESS, CCPE, WELL AP.

Contacter cet expert

Aménagement des bureauxErgonomieRetour au bureausantésécuritéTélétravailTravail hybrideVincent Ergonomie