Comment encourager l’innovation dans les entreprises lorsqu’on travaille à distance?

31 mai 2021

Le télétravail est-il un frein à l’innovation ou, au contraire, un moteur pour la propulser? Quelles sont les façons d’encourager et de stimuler l’innovation lorsqu’on gère des équipes – et des personnes – à distance? Katy Langlais, CRHA directrice conseil en ressources humaines chez Raymond Chabot Grant Thornton, fait part de son opinion et de son expérience.

Qu’est-ce que l’innovation?

En entreprise, l’innovation se définit par une volonté de sortir des sentiers battus pour atteindre des objectifs définis. Quel que soit le service où le besoin de changement se fait sentir, l’innovation requiert de la curiosité, de l’ouverture, des liens de confiance et une capacité à évaluer les enjeux.

À la base de l’innovation? La créativité, qui permet l’émergence de nouvelles idées. L’innovation, selon Katy Langlais, consiste à « prendre ces idées, voir si elles sont réalisables et mettre en place les conditions pour qu’elles se concrétisent, afin qu’elles puissent être réalisées sur le marché. »

Différente de l’amélioration continue – avec laquelle elle a en commun des éléments méthodologiques –, l’innovation implique « de permettre aux gens d’avoir la place pour proposer des idées », explique Mme Langlais. Et alors que l’amélioration continue vise à améliorer quelque chose d’existant, l’innovation a pour but de créer de l’inédit.

Le télétravail fait-il obstacle à l’innovation?

Oui, et non.

Oui, le télétravail peut entraver ou ralentir l’innovation, dans les domaines, par exemple, où on a l’habitude de travailler sur place, comme dans les manufactures, les usines ou même dans le domaine de la santé, où l’on « est habitué de discuter de nos idées en sortant d’une réunion ou en étant directement devant l’équipement », dit la spécialiste en recrutement stratégique. Elle ajoute cependant rapidement : « Mais il faut repenser la façon d’innover. » En d’autres mots : innover, dans notre façon de voir l’innovation.

C’est d’ailleurs ce que les entreprises ont dû faire lorsque la pandémie les a forcées à s’engager précipitamment dans une transformation numérique aussi inattendue qu’essentielle.

« La pandémie a repoussé nos limites et nous a emmenés en mouvement. Elle nous a obligés à nous dire : “On n’a pas le choix : il faut le faire. Parce qu’on ne peut plus se rendre au travail”. »

Katy Langlais insiste : « Il ne faut pas s’empêcher d’innover parce qu’on a seulement un écran devant nous. Au contraire. Il faut pousser l’innovation à utiliser l’écran différemment. »

Comment stimuler l’innovation en télétravail?

Selon Mme Langlais, les façons d’encourager l’innovation dans un contexte de télétravail ne sont pas si différentes qu’en présentiel.

Le point de départ de tout processus d’innovation doit être la communication : « [l’innovation] doit être provoquée, planifiée, annoncée. Il faut en parler ouvertement », rappelle-t-elle. Une fois qu’il a été établi que des changements sont nécessaires dans un domaine particulier de l’organisation, il faut impliquer les bonnes personnes et instaurer un climat de confiance.

La conseillère donne d’ailleurs un exemple qui la touche directement lorsqu’elle évoque des séances de travail de codéveloppement auxquelles tous participent virtuellement. Bien que le codéveloppement implique généralement la réunion physique de différents professionnels, rien n’empêche de l’adapter aux nouvelles réalités.

« Ensuite, renchérit-elle, dans les bonnes pratiques en gestion de l’innovation, il y a tous [ces éléments] comme la célébration du succès, la reconnaissance, le respect du droit à l’opinion, l’ouverture. Ce sont les mêmes concepts qui s’appliquent, mais en ligne. »

Quelques inspirations

L’innovation peut être inspirante dans plusieurs secteurs des organisations, notamment en ce qui concerne les processus, les nouveaux produits ou même les activités administratives.

Katy Langlais donne l’exemple du lac-à-l’épaule de Raymond Chabot Grant Thornton, qui a inévitablement pris une forme numérique en 2020 : « Les gens étaient très contents, et on a obtenu des résultats. Mais on a pensé en dehors de la boîte. »

Elle mentionne également certains succès notables nés du contexte de la pandémie, comme des restaurateurs qui se sont « réinventés » ou encore l’entrepreneur Nicolas Duvernois, qui a lancé un désinfectant pour les mains… depuis son salon.

« Pour être innovant, conclut Mme Langlais, il ne faut pas avoir de barrières. Cela vaut aussi bien pour les humains qui vont y participer que pour l’entreprise. Les entreprises innovantes sont celles qui se donnent le droit à l’erreur et ont l’humilité de prendre du recul et d’être à l’écoute des employés. »

Enfin, au-delà des contraintes engendrées par le télétravail, l’innovation est aussi une question de diversité et d’inclusion. C’est l’ouverture et les possibilités de rencontre qui conduiront au succès d’un projet d’innovation mené à distance.


Katy Langlais, CRHA, Directrice – Conseil ressources humaines, Raymond Chabot Grant Thornton

Reconnue pour son expertise en conseil stratégique des ressources humaines et en management, Katy accompagne les entreprises et les gestionnaires dans le développement de leurs compétences, de leurs talents et de leurs pratiques en gestion des ressources humaines. Elle se spécialise dans les diagnostics et climats organisationnels, dans la création et l’animation de programmes de formation, dans la supervision de premier niveau et le développement du leadership, dans la gestion de la performance individuelle et l’accompagnement de gestion, ainsi que dans le développement organisationnel.

Abonnez-vous à notre infolettre

Inscrivez-vous ici pour recevoir notre infolettre régulière et avoir ainsi accès à toutes les informations les plus à jour, articles, publications et événements en lien avec le télétravail.

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.