Guide Télétravail Québec
Type de contenu
Actualités

Plus consultés

Transformation du travail : les enjeux du télétravail en 2022

10 janvier 2022

L’année qui vient de se terminer a de nouveau offert aux employeurs et aux gestionnaires de PME de nombreux défis à surmonter. En cette deuxième année de pandémie de COVID-19, la transformation du travail s’est poursuivie, portée notamment par l’engouement des travailleurs pour le télétravail et par le désir des employeurs d’attirer et de conserver des ressources humaines de qualité.

Voici un survol d’enjeux reliés à la transformation du travail qui seront toujours d’actualité en 2022 ainsi qu’un aperçu de ceux qui risquent de prendre de l’importance.

Des enjeux déjà connus

Après le choc de l’instauration massive et précipitée du télétravail en 2020, 2021 a été l’année où les employeurs ont pris conscience que le télétravail ne disparaîtrait probablement pas, malgré un assouplissement des mesures sanitaires. Ils ont donc dû affronter certains défis comme :

Le sentiment d’appartenance

Loin des yeux, loin du cœur? Les employeurs ont dû trouver des solutions originales pour entretenir le sentiment d’appartenance de leurs employés à la maison, notamment afin de réduire la distance psychologique entre les membres des organisations.

L’hyperconnectivité

Le télétravail a contribué à amincir la frontière entre la vie privée et la vie professionnelle en raison des espaces partagés, des communications virtuelles facilitées et d’une disponibilité accrue. Les employeurs ont dû se pencher sur le droit à la déconnexion.

Les politique et charte de télétravail

Avec le constat que le télétravail était sans doute là pour rester, même intégré à un mode de travail hybride, les employeurs ont dû se doter de politiques et de chartes de télétravail afin de bien encadrer les pratiques professionnelles aussi bien qu’humaines au sein des entreprises.

Quels défis pour 2022?

Incertitude et santé mentale

La propagation fulgurante du variant Omicron en toute fin d’année 2021 a fait perdre à de nombreuses entreprises la vitesse de croisière « confortable » qu’elles croyaient peut-être avoir atteinte au prix de nombreux efforts et compromis.

En plus de devoir gérer un retour en télétravail obligatoire et les nombreuses absences provoquées par la maladie, les employeurs doivent se préoccuper encore davantage de la santé mentale des travailleurs – et de la leur! Car après l’espoir de jours meilleurs grâce à l’arrivée des vaccins, la réalité de cette nouvelle vague frappe fort. Dans La Presse du 2 janvier, interrogée par la journaliste Chantal Guy, Marie-Ève Cotton, psychiatre, parle d’une « fatigue d’adaptation » : « Ça fait plusieurs mois qu’on s’adapte, qu’on patiente, qu’on tolère l’incertitude. Changer demande beaucoup d’énergie, et il n’y a pas beaucoup de gens qui en ont de grandes réserves en ce moment. »

Des lieux de travail flexibles

Dans un article de Julie Barlow publié dans la revue Gestion, nullement surpris par l’engouement pour le télétravail – tant du côté des employés en raison des avantages que de celui des employeurs en raison de l’augmentation de la productivité –, des experts s’intéressent à la transformation du lieu physique de l’entreprise « qui devient plutôt un milieu de travail hybride et flexible ».

Sans sonner le glas des bureaux physiques, ils suggèrent que « dans un milieu de travail hybride, le bureau doit être imaginé en tant que destination plutôt que comme un centre », et invitent les employeurs, notamment, à déterminer les raisons valables pour faire venir les gens au bureau et à aménager les lieux en conséquence.

Le développement des compétences personnelles

Cette année, si ce n’est déjà fait, il est grand temps d’investir dans le développement des compétences personnelles des travailleurs pour miser encore plus sur leur autonomie et favoriser la qualité des communications à distance.

La tolérance à l’ambiguïté, l’adaptabilité, la gestion du stress et la maîtrise de l’écoute active sont parmi les compétences humaines pouvant faire une grande différence dans un contexte de télétravail ou de travail en mode hybride.

Et plus

D’autres enjeux devront sans doute être abordés par les employeurs et gestionnaires en 2022. La réorientation des valeurs des employés (travailler mieux versus travailler plus), la maîtrise de plus en plus nécessaire de la technologie et, même si on en parle déjà beaucoup, l’importance capitale de l’ergonomie en télétravail devraient également occuper une place importante dans les défis qui les attendent.

Parions qu’ils ne s’ennuieront pas.

enjeux du télétravailTélétravail à long terme