Guide Télétravail Québec
Type de contenu
Dossier Ergonomie

Plus consultés

1

5 mythes sur l’ergonomie déboulonnés

Dossier Ergonomie
-
23 décembre 2021
2
3

Productivité et ergonomie au menu des ateliers en ressources humaines

Dossier Ergonomie Ressources humaines
-
18 février 2021

Le matériel de bureau ergonomique : ça vaut la peine?

22 décembre 2021

Chaises, tables, périphériques informatiques : ce n’est pas le choix qui manque lorsque vient le temps de se procurer du matériel de bureau pour le télétravail. Alors que certaines marques vantent le design de leurs produits, d’autres mettent de l’avant l’ajustement ou le caractère ergonomique de leurs modèles. Cependant, est-ce que ça vaut vraiment la peine d’investir dans du matériel ergonomique? Patrick Vincent, ergonome certifié et président de Vincent Ergonomie, se penche sur la question.

Qu’est-ce que du matériel de bureau ergonomique?

« Un bureau ergonomique est un environnement de travail qui va s’adapter à la personne et à la nature du travail qu’elle exécute », lance M. Vincent.

Par exemple, un correcteur d’épreuves qui doit travailler simultanément avec du papier et un écran aura besoin d’une table de travail assez grande. En revanche, son collègue qui travaille uniquement à l’ordinateur ne devra pas nécessairement avoir à sa disposition une immense surface de travail pour avoir un environnement ergonomique.

À l’inverse des postes de travail adaptés, un bureau non ergonomique peut provoquer de l’inefficience et des dysfonctionnements chez l’utilisateur.

L’ergonome donne en exemple anodin d’un salarié qui utilise une chaise sans roulettes. Il devra se lever chaque fois qu’il voudra reculer, ce qui l’obligera à interrompre momentanément son travail. L’utilisation d’une chaise dotée de roulettes permettra de régler le problème, car l’employé sera capable de se déplacer tout en continuant d’exécuter ses tâches normalement.

Pourquoi choisir du matériel de bureau ergonomique?

Selon M. Vincent, on achète d’abord et avant tout du mobilier et des accessoires de bureau ergonomiques pour sa santé. En effet, ce type de produit contribue à prévenir les problèmes musculosquelettiques, tels que les tendinites, les bursites, les maux de dos et le syndrome du canal carpien.

De plus, un employé qui utilise une chaise, une table et d’autres périphériques adaptés à son environnement et à sa morphologie sera plus productif, vigilant et efficace au quotidien. À terme, il sera plus heureux au travail.

« L’idée d’avoir un environnement adapté contribue ultimement à la qualité de vie et au bonheur au travail », précise M. Vincent.

Combien coûte du matériel de bureau ergonomique?

Contrairement à la croyance populaire, le matériel de bureau ergonomique est assez abordable. Bien sûr, il existe des modèles haut de gamme assez chers, mais il est également possible de s’équiper à moindre coût.

Un clavier et une souris : des incontournables

« Si on n’a pas de clavier et de souris, il faut commencer par ça. Il faut se libérer de son ordinateur portable », mentionne M. Vincent.

Dans la mesure du possible, l’ergonome recommande de mettre la main sur un clavier compact (sans pavé numérique) qui permet de rapprocher la souris du clavier. Bien entendu, pour certains métiers, il est impossible de se passer d’un pavé numérique; un clavier financier compact est alors un bon choix.

« Un modèle standard mesure environ 19 po alors qu’un modèle compact mesure une douzaine de pouces. Pour un clavier financier compact, c’est environ 14 po. Un clavier plus court offre un véritable avantage pour aligner la souris et l’épaule », explique le professionnel en ergonomie.

Il est possible de se procurer un clavier compact et une souris séparément, mais les ensembles composés de ces deux périphériques sont souvent très abordables. Sur le marché, on retrouve des ensembles clavier-souris neufs à environ 50 $ ou 60 $.

Pour les souris, les personnes qui ont un petit budget n’ont pas à s’inquiéter, car les modèles symétriques standards (à deux boutons et roulette) font très bien le travail. « À moins de ne pouvoir en utiliser une en raison d’un problème de santé, les souris symétriques présentent plusieurs avantages. Premièrement, elles offrent un bon appui pour la main et permettent de reposer le bras et l’épaule. En effet, certaines souris plus verticales et plus grosses peuvent nuire à l’appui du bras, ce qui crée un effort statique au niveau de l’épaule. De plus, elles peuvent aussi être utilisées à droite ou à gauche et permettent donc aux personnes qui le veulent d’alterner et de répartir la sollicitation sur chaque bras. »

Une chaise et une table à bon prix

Une bonne chaise de bureau est le deuxième article ergonomique à acheter. Les bons modèles, qui offrent plusieurs réglages, se vendent autour de 300 $ à 500 $.

Une table de travail ajustable, du type qu’on assemble soi-même, est aussi relativement abordable. Les modèles de base avec des pattes ajustables, mais fixes, coûtent environ 125 $ ou 150 $. « Si les gens veulent un poste assis-debout, ils peuvent en trouver un pour 500 $ à 800 $ environ », ajoute l’ergonome. Rappelez-vous qu’un bureau assis-debout n’est pas indispensable, comme l’avait mentionné M. Vincent dans l’article 5 mythes sur l’ergonomie déboulonnés.

Ne pas oublier l’écran

En ce qui concerne le choix de l’écran, M. Vincent suggère de mettre la main sur un modèle équipé d’un pied ajustable qui, en fin de compte, coûtera moins cher qu’un écran sans aucun réglage et un support à écran.

« Quand on compare sur le marché les différents produits, ça vaut vraiment la peine d’acheter un écran muni d’un pied qui offre des réglages en hauteur, en largeur et en rotation. On va peut-être payer 200 $ ou 300 $ pour s’en procurer un, tandis que si on achète un écran sans ces réglages-là et qu’on se procure ensuite un support à écran, on va avoir payé 500 $ pour l’écran et le support. »

Est-ce que ça vaut la peine?

Évidemment, ce n’est pas tous les salariés qui ont le budget pour acquérir, du jour au lendemain, du matériel de bureau, ergonomique ou pas.

Toutefois, M. Vincent assure qu’on n’est pas obligé de tout acheter neuf. « On peut trouver des entreprises et des particuliers qui offrent du matériel usagé. On peut aussi s’en sortir avec un peu d’imagination et les moyens du bord et arriver à une situation relativement ergonomique à la fin », soutient-il.

En attendant d’avoir les moyens de se procurer de l’ameublement de bureau ergonomique, on peut par exemple déposer un coussin sur notre chaise pour être à la bonne hauteur, mettre une serviette sur le rebord de la table pour faire une sorte d’appuie-paume ou encore installer notre ordinateur portable sur une boîte pour aligner l’écran sur nos yeux ou en fonction de notre prescription de lunettes.

En fait, l’ergonome suggère de voir l’achat de matériel ergonomique non pas comme une dépense, mais comme un investissement à long terme pour prévenir les blessures et les limitations physiques.

« Faites-le pour votre santé, et pour être en mesure de continuer à être productif et de gagner votre vie », conclut-il.

ErgonomieMatériel ergonomiqueVincent Ergonomie