Guide Télétravail Québec

Télétravail et santé mentale : 7 astuces pour recharger ses batteries

3 mai 2021

La santé mentale est une préoccupation croissante dans nos vies personnelles et professionnelles. Comment maintenir un équilibre ? Comment maintenir les relations avec nos collègues et nos patrons ? Comment rester concentré sur l’essentiel ?

Le Mouvement Santé mentale Québec (MSMQ) a notamment pour mission de promouvoir de bonnes habitudes à adopter pour améliorer et maintenir sa santé mentale et suggère les sept astuces ci-dessous pour le faire.

AGIR – Donner du sens à sa vie

« Pouvoir accéder à des renseignements justes, trouver du sens à ce qu’on fait et pouvoir agir face à une situation protège la santé mentale », explique Mme Ouimet.

Avec le télétravail, il est en effet possible que les employés à la maison aient du mal à reconnaître leur utilité parmi l’ensemble des tâches qui animent l’entreprise. Des rencontres entre membres de différents services sont un exemple d’initiative que l’on peut mettre en place pour tirer profit de cette astuce.

RESSENTIR – Reconnaître, comprendre et s’approprier ses émotions

« Les émotions sont utiles, elles sont toujours liées à un besoin. Quand on ne les écoute pas, elles cognent de plus en plus fort à la porte, jusqu’à ce que le stress et l’anxiété surviennent », souligne Mme Ouimet. D’où l’importance de décoder les messages qu’envoient nos besoins pour qu’on puisse y répondre.

Mme Ouimet insiste également sur l’importance de prendre du temps pour vivre des émotions positives : « Rire en équipe, saluer les réussites; tout ça permet réduire le stress, de prendre du recul, d’être plus créatif et de mieux faire face aux situations plus difficiles. »

S’ACCEPTER – Reconnaître les forces et les difficultés

La directrice du MSMQ évoque un phénomène qu’elle a pu observer avec la pandémie : des gens hypercompétents ont été déstabilisés par le télétravail au point de remettre leurs compétences en question.

Le truc pour contrer ces sentiments? « Se rappeler ses forces, reconnaître ses difficultés et aller chercher l’aide dont on a besoin, et admettre collectivement les forces des autres. »

SE RESSOURCER – Se faire du bien

« Une astuce fondamentale! », fait valoir Mme Ouimet, qui constate que le télétravail a grugé dans les horaires des télétravailleurs de nombreux moments qui, jadis, leur permettait de prendre du recul et de décrocher : « Plein de gens ne prennent plus de pauses, dînent à leur ordinateur et travaillent durant les périodes qu’ils consacraient auparavant à leurs déplacements. Tous les temps de pause pour aller marcher, échanger avec les collègues, réfléchir, se ressourcer ont souvent été mis de côté. »

En entreprise, les pauses récréatives collectives planifiées, même à distance, obligent les employés à se ressourcer, pour le bien de tous.

Les gestionnaires, quant à eux, sont souvent appelés à être encore plus disponibles, ce qui les met encore plus en danger d’oublier de se ressourcer. « Attention, ajoute Mme Ouimet, ils sont des exemples! Se ressourcer incite les autres à le faire. Tout le monde a le droit de se déconnecter. Programmons les courriels pour qu’ils soient envoyés pendant les heures de travail. »

DÉCOUVRIR – S’ouvrir à la vie

Cette astuce consiste à éveiller sa curiosité afin d’élargir son regard, ce qui permet d’élaborer des stratégies d’adaptation.

« Plus on est curieux, plus on écoute les propositions des autres, plus on peut trouver de solutions. Et même si, parfois, on opte pour notre idée initiale, le fait d’avoir porté un regard à 360 degrés sur une situation nous a peut-être poussés à bouger juste assez pour nous permettre de nous y adapter. »

CHOISIR – Priorités et valeurs.

Établir des priorités est nécessaire, au travail comme dans la vie, pour contrer le sentiment d’être débordé et éviter l’épuisement qui peut s’ensuivre.

Être en lien avec ses valeurs est fondamental : « Attention aux gestionnaires qui se sentent pris entre l’arbre et l’écorce, qui ne sont plus en lien avec leurs valeurs. Il y a là un risque d’épuisement. »

CRÉER DES LIENS – Des relations satisfaisantes et bienveillantes

Le fait d’avoir un filet social renforce la capacité des gens à traverser les situations, quelles qu’elles soient. Il est donc important de provoquer des occasions d’échange : « On doit créer des situations où on peut parler de ce qui se passe, permettre aux gens de tisser des liens, ou même, permettre à deux personnes de se rencontrer pour dénouer une [impasse] », précise Mme Ouimet. « C’est tellement important! »

Des outils à intégrer

Mme Ouimet cite de mémoire le Dr Mario Tessier, du groupe Entreprises en santé, lorsqu’il s’adresse aux gestionnaires d’entreprise : « On sait quoi faire pour bien entretenir nos machines, on fait des vérifications régulières, on les fait huiler, etc. C’est tout aussi important de le faire avec les humains. »

Pour la directrice du MSMQ, ces sept astuces sont ces outils indispensables au mieux-être des êtres humains. À chacun de les utiliser à son avantage.

***

Quelques ressources du Mouvement Santé mentale Québec

Destinée aux gestionnaires et aux travailleurs et travailleuses en ressources humaines, la trousse COVID propose des contenus divers, à partager avec ses employés. En un clic, on choisit et on partage! Elle contient notamment un lien vers un document qui permet de faire son propre bilan en fonction des astuces.

La page etrebiendanssatete.ca propose tous les outils de la campagne « Ressentir, c’est recevoir un message. »


Experte

Renée Ouimet

Directrice du Mouvement Santé mentale Québec Renée Ouimet possède une maîtrise en psychosociologie de la communication et une formation de psychothérapeute